Histoire

L’hôtel Estheréa est né de la volonté de Maria Flieger Gruyters. Après le décès de son mari pendant la Seconde Guerre mondiale, elle s’est installée à Amsterdam. Elle gardait un œil sur le propriétaire de la pension, qui devait aussi se cacher. À l’annonce de sa disparition pendant la guerre, Maria a pu reprendre l’immeuble.

C’étaient les débuts d’Estheréa. À l’origine, la pension ne comptait que 12 chambres, mais s’est peu à peu développée à mesure que Maria avait l’opportunité de racheter les immeubles voisins. Jusqu’à devenir l’hôtel que nous dirigeons aujourd’hui.

/

 

Dans les années qui ont suivi, la pension a été entièrement rénovée. La direction de l’hôtel était passée de Maria à sa petite fille, Esther, et son équipe. Après les travaux, l’immeuble a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’hôtel s’est enrichi de nouveaux espaces, comme le bar nommé en hommage à Maria et la salle de gym, et toutes les chambres ont été aménagées dans le style Estheréa.

 

Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’une pension au style désuet, mais bien d’un hôtel-boutique de luxe, où chaque chambre a sa propre identité. L’hôtel est en mutation constante, les chambres sont réaménagées de temps en temps, de manière totalement différente mais toujours dans le style Estheréa.

/

 

En 75 ans d’existence, l’Hôtel Estheréa, au départ une pension de petite envergure, est devenu un véritable joyau d’Amsterdam, proposant 91 chambres et deux suites. Un empire, créé et dirigé par des femmes de caractère et une équipe fantastique.

 

. L’esprit de famille a toujours fait partie de l’hôtel, de même que le service personnalisé, l’authenticité et le souci du détail. Ce luxe se voit dès l’entrée, mais surtout, il se ressent.